De la mesure vers l'empreinte

Performance, 2016. 

Résidence artistique et cinq représentations – Galerie des Etables / Bordeaux / Juin-Juillet 2016.

Artistes : Audrey Saffré, Rodrigue De Ferluc, Théodora Mayer, Charlotte L’Harmeroult, Sebastien Jounel, Carole Dauvillier. / Mise en scène :  Mona Gouaux & Charlotte L’Harmeroult / Scénographie : Sophie Guichard / Musique : Mattia Lucchini / Costumes
Johanne Anguille / Duo photographique : Deborah Bagat & Fanny Gentil  / Production : Julie Weiss & Jacque

Collaboration plastique : 
Charles Foussard & Charlotte L’Harmeroult 
 

Installation collective avec la jupe aux mille baisers, vêtement porté pendant les représentations.

« J’étais un drap de coton. J’ai été mesuré, découpé, et cousu par Johanne en forme de soleil. Charlotte m’a embrassé à
de nombreuse reprise et son empreinte est restée, faisant trace à l’aide de sa matière noire travaillée. Je suis devenue fluide. J’ai créé le vent, et des caresses sur les visages. J’ai vécu six représentations live.
“Je suis devenue un outil émotionnel, une oeuvre vivante, la charge d’amour qui va et qui vient comme les vagues d’une mère sur la peau d’un enfant. Je suis la jupe aux mille baisers. »

Un thème commun écrit – un poème – donné à plusieurs artistes issus de diverses horizons artistiques, qui le traitent à leur manière. Ils crée une installation, des performances, un ensemble polymorphe et cohérent. Ils se sont agencés dans l’espace, se sont mis en scène avec leur objet préféré, et ont décidés de vous parler de leur INTIMITE. On ne se cache aucun organe, aucune faiblesse d’égo ni aucune facette obscure, et avec votre permission on va même vous incruster la tête dans le mur. Il y aura de la sueur, du sang et des larmes, des objets meurtris et des corps inanimés. Mais il y aura aussi des baisers, de l’amour et des réconciliations. LA CHAMBRE BLEUE.